Chanvrer le monde une plante à la fois

Le chanvre! Cette haute plante annuelle a peut-être l’air banale à première vue, mais il suffit d’en découvrir les possibilités infinies pour comprendre qu’elle pourrait bien être une solution d’avenir dans un nombre impressionnant de domaines. Alimentation, textile, cosmétique, santé, matériaux de construction, la liste de ses usages est longue et s’allonge au gré de la recherche et des découvertes. 

La petite histoire du chanvre au Canada

Le chanvre, contrairement à ce que l’on pourrait penser, était une culture courante aux 18e et 19e siècles. Des cordes, cordages et textiles étaient fabriqués à partir de sa fibre. Comment se fait-il qu’il soit tombé dans l’oubli? Encore, une fois, c’est la faute du cannabis et de sa mauvaise réputation de l’époque. Sa culture cessa abruptement dès la fin des années 1930 en raison d’une loi l’interdisant. Les instances en place ne faisaient pas la distinction entre ces deux plantes. Hop, on interdit tout! Ce n’est, tenez-vous bien, qu’en 1998 que le gouvernement fédéral accorde enfin une première licence commerciale de chanvre industriel… soit 60 ans plus tard! Pas étonnant qu’il soit si méconnu! Mais le marché des années 90 est difficile et la demande pour cette plante, minime et sporadique. Plusieurs agriculteurs abandonnent donc en cours de route, laissant encore une fois le chanvre sombrer dans l’oubli. Heureusement, encouragé par la demande de plus en plus forte pour des produits écologiques, polyvalents et santé, le chanvre est maintenant sur sa lancée, et pour de bon cette fois!  

Une plante amie de l’environnement

La culture du chanvre, contrairement au soya ou au maïs, par exemple, est généralement écologique, propre et profitable. En effet, la plante est vigoureuse, et grandit rapidement. Lorsqu’elle est plantée au bon moment, elle ne craint pas la compétition des mauvaises herbes. Elle demande très peu d’eau!  En plus, le chanvre n’est pas sujet aux maladies et la plupart des insectes s’en tiennent loin, il est donc aussi à l’abri des ravages qu’ils peuvent causer. Plusieurs agriculteurs cultivent donc le chanvre sans intrants : pas de pesticides, pas d’herbicides, pas de fongicides. Ça, c’est tout un plus pour la planète, mais aussi pour votre santé! Son autre avantage: le chanvre est un bouffeur de co2 hors pair, en plus d’enrichir le sol et de le préparer pour d’autres cultures.

Les étonnantes façons d’utiliser le chanvre

On l’a dit, on le redit, le chanvre est une plante amie de l’environnement. Saviez-vous que presque toutes les parties de la plante peuvent être transformées ? Pas de gaspillage! Ses graines peuvent être utilisées en alimentation sous différentes formes : cœurs de chanvre, farine, lait de chanvre. Elles peuvent même être pressées en une délicieuse huile, parfaite pour vos vinaigrettes. L’huile aux multiples bienfaits peut également être incorporée aux cosmétiques, comme c’est le cas avec les produits Chanv. De la tige, il est possible d’extraire des fibres qui donneront papier, textiles et isolation. Finalement, au cœur de la tige, on récolte la chènevotte, qui peut être utilisée comme paillage animal ou encore pour fabriquer le béton de chanvre, ce matériau de construction extraordinaire! Psst, apprenez en plus sur les multiples usages du chanvre et les pionniers québécois dans le domaine, ici

Le chanvre est écologique, polyvalent, sans gaspillage, bon pour la santé, facile à cultiver, en plus d’enrichir le sol et d’assainir l’air. Serait-ce une plante parfaite? On dirait bien! Une chose est certaine, pour une plante qui a servi longtemps à fabriquer cordages et voiles à bateau, c’est un retour de balancier bien mérité, puisqu’elle a sans l’ombre d’un doute… le vent dans les voiles! 

Un commentaire sur “Chanvrer le monde une plante à la fois

  1. Carole Emond says:

    J,en ai acheter pour mes plats ces une française qui ma expliquer tout ça et quand il faut en faire une plante et la routine est faite pour la vie 😀🤗M MERCI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X