5 endroits où camper au bord de l’eau cet été

Alors que les frontières sont encore fermées, plusieurs d’entre nous ressentent l’appel de la nature sauvage. Comme plusieurs Québécois, vous avez probablement fait l’acquisition de matériel de camping pour occuper votre été. Si l’idée de vous endormir en écoutant le bruit des vagues vous inspire, voici cinq suggestions d’endroits où vous pourrez planter votre tente en toute quiétude.

femme sur la plage

1. La paix au bord du fleuve Saint-Laurent : Mer et Monde écotours

Si l’idée de faire quelques heures de route vous emballe, préparez une liste de lecture musicale digne de ce nom et prenez le volant vers Tadoussac! Vous pourrez y vivre une expérience unique de camping au bord de l’estuaire du Saint-Laurent. C’est à Bergeronnes, à l’Anse à-la cave plus précisément, que Mer et Monde offrent des sites de camping situés directement sur les rochers qui bordent l’estuaire du Saint-Laurent. Entre deux selfies devant un coucher de soleil, gardez bien l’œil ouvert, vous verrez peut-être l’un des nombreux cétacés qui nagent dans les environs. Chaque emplacement est situé sur une plateforme en bois. Vous aurez également accès à des blocs sanitaires à proximité, à une aire de feu et une table à pique-nique. 39 $/nuitée par emplacement, pour un maximum de 4 personnes.


2. À l’aventure près d’une rivière : Centre d’aventure Mattawin

Plusieurs choix s’offrent à vous pour ce périple dans la région de Mékinac. Premièrement, vous pouvez opter pour installer votre campement sur l’un des emplacements situés directement sur les rives de la rivière Mattawin. Si vous en avez envie, vous pouvez vous inscrire à l’une de leurs nombreuses activités quotidiennes. Vous pouvez par exemple vous adonner au canot ou à l’hydroluge. Les sites incluent une table et un emplacement pour le feu. Deux bâtiments avec aires communes sont à votre disposition pour cuisiner bien au sec pour 29 $/nuitée. Alternativement, vous pouvez opter pour une éco-tente. Il est aussi possible de louer un éco-chalet, si pour vous camping rime avec confort. On ne vous juge pas! Ces deux derniers types d’hébergements sont évidemment plus dispendieux.

Pour les amateurs de camping ET de sensations fortes, lancez-vous dans la grande aventure du rafting camping sur plus de 30 km de rivière. Attention, ce ne sera pas une balade tranquille, les rapides seront au rendez-vous! Si ça ne vous suffit pas, vous pouvez également sauter d’une falaise, faire du bodysurf ou simplement profiter des nombreuses plages de la région. Ce séjour de deux jours avec une nuit en camping rustique est la spécialité du Centre d’Aventure Mattawin. 200$ plus taxes pour un adulte et 159$ plus taxes pour les enfants.

L’aventure vous semble complexe côté équipement et planification? Inutile de se casser la tête, le forfait rafting-camping comprend le guide de raft, un kayakiste de sécurité, tout l’équipement incluant casques, vestes de sécurité, pagaies et quatre repas cuisinés pour vous en plein air. Vous n’aurez besoin que de votre tente, votre sac de couchage, un matelas de sol et vos effets personnels essentiels. À ce sujet, nous vous suggérons notre bon vieux déodorant à base de chanvre et citronnelle. Bien que délicieuse pour l’odorat des humains, cette plante fait fuir les moustiques! 

Oui, je veux le déodorant au chanvre
déodorant chanv
Processed with VSCO with a4 preset

3. Pour un coucher de soleil unique au Québec : Parc national du Bic

La rumeur veut que les couchers du soleil y soient les plus beaux au monde. La seule façon de s’en assurer, c’est de visiter par vous-même ce légendaire parc du Bas-Saint-Laurent! Plusieurs sites de camping y sont offerts, mais pour un voyage paisible et serein, choisissez le camping La Coulée. Vous devrez cependant faire quelques efforts pour accéder à ce havre de tranquillité. En effet, il faut s’y rendre à pied ou en vélo en empruntant le sentier de 1,3 km. Évidemment, vous devrez trimballer tout votre matériel, incluant votre eau potable. Il est également possible de s’y rendre en kayak. 

Cela dit, La Coulée en vaut la peine. Avec ses neuf sites situés face au fleuve Saint-Laurent, à l’abri des regards et du bruit, vous aurez le temps de décompresser en toute quiétude. Vous pourrez occuper vos journées en faisant du kayak de mer, du vélo, ou de la randonnée. Évidemment, il est aussi possible de simplement se prélasser au soleil en observant la faune locale. Vous aurez notamment l’occasion d’y croiser des phoques, des cerfs et des oiseaux de proie. Malgré le calme de l’endroit, le centre de services est facilement accessible à pied ou à bicyclette par un sentier agréable de 5,5 km.

Un séjour au parc national du Bic vous coûtera entre 22,40 et 39 $ la nuit, selon le moment de la saison. Des yourtes sont également disponibles, moyennant quelques dollars de plus.

4. Une nuit sur une île (presque!) déserte: L’île aux Lièvres

Encore ici, les campeurs qui ont le pied marin seront satisfaits! Pour planter sa tente sur cette île sauvage située en plein milieu du Saint-Laurent, il faut d’abord effectuer la traversée à bord de l’un des bateaux de la Société Duvetnor, qui administre l’endroit. Rendez-vous à la marina de Rivière-du-Loup pour le début de l’aventure. Petite précision utile, il est important de réserver sa place à bord de l’embarcation ainsi que son site de camping. 

Le voyage d’environ trente minutes vous permettra d’en apprendre plus sur la faune marine grâce au guide du navire. Un rorqual, un eider à duvet, un cormoran? Qui sait ce que vous pourrez y observer! Une fois sur l’île, quatre sites de camping sont aménagés pour répondre à tous les calibres de campeurs. 

À quelques pas seulement de l’embarcadère, le site La Plage offre plusieurs emplacements près de l’eau ainsi que tous les services à proximité. Parfait pour un séjour plus confortable. Pour ceux qui veulent un peu plus de défi, Les Cèdres et L’Anse à la boule demandent une bonne randonnée d’une heure et quart avant de piquer sa tente. Les deux endroits offrent une vue imprenable sur le fleuve dans un environnement paisible. 

Les randonneurs bien équipés et expérimentés pourront se diriger vers le camping Les Bélugas, à 12 km à pied. Les sites ne sont pas en bordure de l’eau, mais il suffit de marcher quelques pas pour se retrouver face au majestueux Saint-Laurent. À découvrir! 40 $/nuitée, en plus du coût de la traversée. Notez qu’en raison de la pandémie de COVID-19, il est impossible d’obtenir un remboursement en cas d’annulation.

champ et coucher de soleil

5. Pêcher son souper en pleine nature : Réservoir du Poisson Blanc

Le parc porte bien son nom, parce que du poisson, il y en a dans ce réservoir situé dans les Laurentides. Même les pêcheurs le plus aguerris y trouveront de quoi mettre à l’épreuve leurs talents. La pêche y est évidemment permise, il suffit de détenir un permis de pêche du Québec et de respecter les limites de prise habituelles du ministère des Forêts, Faune et Parcs.  

Pour vous rendre à votre emplacement de camping et y faire griller votre prise de la journée, il suffit de louer des canots ou des kayaks au Bastion, le pavillon d’accueil du parc. Les plus aventureux pourraient même être tentés de louer une planche de SUP pour un séjour de SUP-camping hors de l’ordinaire. Les sites de camping situés sur les îles du réservoir sont accessibles seulement en embarcation et offrent une vue exceptionnelle sur l’eau et une intimité idéale pour se la couler douce. Situés en bordure du réservoir aux sables, ceux du camping au Pied de la montagne sont accessibles en voiture et sont situés à quelques pas de la plage. 

Le parc régional du Poisson Blanc adhère au programme Leave No Trace, sortez donc vos bonnes manières de campeur! Pour vous donner un petit coup de main, nous vous recommandons l’utilisation de produits d’hygiène biodégradables. Le savon corps et visage Chanv est d’ailleurs parfaitement adapté à ce genre de périple. Un séjour dans cet environnement paradisiaque vous coûtera entre 45-60 $/nuitée.

Oui, je veux le savon corps et visage
savon chanv et femme sur la plage

Voilà! Peu importe si vous recherchez une île tranquille, un séjour de pêche exotique, des paysages marins inimitables ou encore une aventure exaltante, le Québec regorge d’endroits exceptionnels pour camper au bord de l’eau. Allez, il ne reste plus qu’à préparer vos sacs à dos!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X